La condition de la femme pokemon #2

3 – Je me suis emportée tout à l’heure. Mais l’injustice est réelle, et la violence, je la ressens dans mes tripes. Dans mes boyaux tu comprends. Les hommes je les déteste. Je les veux morts, tous morts et sans enterrement. Je ne supporte pas leur bonheur. Leur insouciance est INSUPPORTABLE. Et la mienne avec. Tu as raison sur ce point. Je suis rongée par la culpabilité d’avoir encore, après tant de lectures, tant de raisons, du désir pour eux. De vouloir encore faire ma vie et des enfants avec l’un deux à qui je trouve des kilomètres d’excuse alors qu’il est COMME LES AUTRES. 

1 – Il n’est pas comme les autres. Chaque être est unique, différent.

2 – non mais mettez l’amoureuse en veilleuse putain jpp

1 – J’ai le droit de parler. J’ai le droit de dire que j’y crois. Je vois bien l’entreprise de démantèlement de l’amour romantique qui tient place ici depuis quelques semaines, quelques années devrais-je dire, et j’ai le droit de dire que je ne marche pas. Que l’amour, c’est beau, qu’on a le droit de vouloir être tout pour quelqu’un, et qu’il soit tout pour nous. Je ne veux pas d’un amour édulcoré, d’un amour “moderne”. Je m’en fous de la bienséance, je veux être aimé. Tu me féminises parce que je suis pédé, parce que j’aime un homme et que je suis aimé de lui. 

2 – au secours

… on a pas déjà assez souffert comme ça ? Il n’y a pas eu assez de drames, assez de larmes, assez de coups ? Pourquoi continuez-vous à vouloir l’amour alors que ça ne marche pas ? On a déjà donné, on a déjà essayé, on essaye depuis qu’on a dix piges, et d’autres avant nous essaye depuis la nuit des temps et c’est nul à chier. C’est pourri. Il n’y a pas d’amour heureux, il n’y a pas d’amour possible. Nous sommes trop égoïstes. Nous sommes trop lâches. Nous sommes trop cassés. 

1 – ça me fait mal ce que tu dis. 

2 – ça te fait mal depuis trente ans. L’existence te fait mal depuis trente ans. Et moi aussi elle me bute. ça te fait mal parce que c’est vrai. Je demande juste de déployer notre énergie vers un autre horizon, plus atteignable. Je sais pas moi, le voyage par exemple. Ou le suicide.

3 – on ne s’écoute pas. on avance pas là. 

2 – eh oui des fois la vie ça stagne, c’est comme ça. 

4 – il marque un point

3 – je veux bien concéder que le problème, ce n’est pas LES HOMMES, mais j’en ai marre de nous voir comme ça. J’ai bien aimé ce qu’a dit le cœur sur la recherche de puissance tout à l’heure. ça vous parle pas, ça ? 

2 – bof

1 – moi ça me parle

4 – moui

3 – ça vous dit qu’on parle à cœur ouvert comme lui, qu’on parle de nos vrais besoins. Tiens on peut commencer par le gars de droite qui a parlé après moi par exemple.

4 – je reconnais là la caricature des militantes étroites d’esprit et pas que d’esprit d’ailleurs.

2 – non mais là tu trolles c’est n’imp

4 – … et elle elle trolle pas ? Vous passez à celles de votre camp des invitations au meurtre, moi je parle de l’étroitesse de sa chatte et ça y est je suis un monstre. Mais rendez-vous compte un peu que souhaiter la mort de la moitié de la population c’est violent. 

2 – tu veux dire : ça te violente ?

4 – … si tu veux. disons ça me violente et je pense que ça ne violente pas que moi. 

1 – pourquoi ça te violente ? 

4 – mais parce que c’est violent ! je veux pas être tué.

3 – non mais t’es pas un homme t’as rien à craindre

4 – … et ça vous lui passez ?

2 – ce qu’elle veut dire, c’est que tu n’es pas un mec cis 

4 – je sais très bien ce qu’elle veut dire, je ne suis pas un abruti. Mais c’est faux. Elle ne veut pas me reconnaître comme homme parce que je ne rentre pas dans sa vision de l’homme. Sa vision étroite et mortifère. Elle préfère me traiter de libéral, de mec de droite, plutôt que d’observer son trauma.

3 – j’observe très bien mon trauma. Tu sais, je ne veux pas vraiment tuer tous les hommes. Je n’en ai pas le pouvoir. 

4 – ah oui ça c’est pratique aussi. On dirait le NPA. Je n’en ai pas le pouvoir. Je suis l’opposition qui ne change rien, qui n’essaie même pas de faire changer.

2 – euh calme toi tout de suite sur le NPA

4 – MAIS QUOI ? MAIS QUOI ? 

3 – J’en peux plus de vous omg

1 – Je veux être aimé ! Je veux être aimé ! Je veux être aimé ! Je veux être aimé ! 

5 – est-ce que vous pouvez vous taire deux secondes. Prendre une grande inspiration. Une grande expiration. Franchement vous faites toustes du super boulot. 

1 – C’est trop compliqué ce que l’amour est censé vouloir dire. 

2 – est-ce que tu peux fermer ta gueule deux secondes ? 

1 – MAMAN ! 

5 – s’il vous plaît. On inspire. On expire. S’il vous plaît. 

(pause)

6 – merci le cœur. c’est très inconfortable cet exercice. je propose que chacun·e s’exprime à nouveau à tour de rôle, si c’est ok pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *