La condition de la femme pokemon #3

1 – ok

2 – ok

3 – … d’accord

4 – ok

6 – et toi le coeur ?

5 – oui ! 

1 – bonjour, je m’appelle Lille et je suis amoureux. j’ai envie de vivre une histoire d’amour, d’avoir des enfants et de les élever avec Florent. voilà c’est tout. 

6 – et c’est quoi ton émotion ?

1 – de la peur. que cela ne puisse pas être.

6 – la peur de ne pas vivre l’amour auquel tu aspires ? 

1 – oui, et d’être abusé, aussi

6 – qu’on profite de toi, c’est ça ? 

1 – oui, qu’on me maltraite, en fait. qu’on m’abandonne. c’est pour ça que j’ai besoin d’amour. je ressens de la honte aussi. j’ai honte d’aimer aussi fort. 2 a raison quand il dit que j’ai déjà aimé et souffert avant. j’ai peur de souffrir encore. 

6 – oh non… je suis désolé que tu aies autant souffert

1 – oui. c’était horrible. des fois j’ai l’impression que c’est une blessure dont je ne me remettrai jamais. que je suis handicapé à tout jamais. 

6 – mais c’est horrible ! 

1 – tu trouves vraiment ça horrible ?

6 – je ne l’ai pas vécu, mais je vois que ça t’a fait mal.

1 – j’aimerais que tu puisses vraiment ressentir ce que j’ai vécu, que tu puisses être coeur à coeur avec moi. tu me comprendrais mieux. tu m’aimerais mieux, je crois. et je me sentirais moins seul

6 – tu te sens seul ? 

1 – très seul. horriblement seul. 

6 –

1 –

6 – est-ce que tu as besoin de quelque chose ?

1 – d’un câlin

6 – ok

1 – merci. est-ce que tu peux dire ce que j’ai dit s’il te plaît ? 

6 – euh oui. j’ai entendu que tu désires l’amour profond, l’engagement, surtout la considération, presque le respect en fait. tu veux qu’on t’accorde une place, et être assuré que cette place ne sera pas prise. tu veux aussi qu’on prenne soin de toi.

1 – est-ce que je suis un bébé ?

2 – oui 

6 – non. on a toustes besoin d’amour. Même 2. D’ailleurs, si c’est ok pour toi, 1, on va écouter un peu 2, d’accord ? 

1 -… est-ce que je peux avoir un autre câlin d’abord ? j’ai peur que si tu te concentres sur 2 tu m’abandonnes.

2 – non, tu as peur de te sentir abandonné.

1 – mais c’est quoi la différence ? 

2 – la différence c’est que t’a pas trente ans. T’as deux ans. 

1 – non j’ai trente ans

2 – t’as trente ans ET deux ans. Je te jure y’a un bébé en toi c’est visible. Y’a un bébé qui souffre. 

1 – non. c’est bon je suis prêt on peut écouter 2.

6 – 2, tu veux parler ?

2 – … j’ai deux ans, ou peut-être même un peu moins. Je suis tout petit, et je suis seul. Ma mère n’est pas là. Je n’arrive pas à connecter avec mon papa. Je n’arrive pas à recevoir l’amour. Je ne voulais pas m’incarner à la base. 

1 – (pleure)

2 – ce n’est pas très grave. J’ai fini par accepter que je suis là. Juste, ne me demandez pas trop d’efforts, parce que cette force, je ne l’ai pas. Et je ne la cherche pas. Je veux juste qu’on me foute la paix. Aller au cinéma, voyager, mourir. 

Je n’ai pas envie qu’on compte sur moi. Je suis instable, colérique, fragile. Je peux péter à tout moment, me tuer à tout moment. Je suis un danger public. Pas méchant, mais mourant. Un ange fatigué. 

6 – C’est quoi l’émotion qui te traverse ?

2 – Je suis… vide. mort à l’intérieur. en profonde dépression, et depuis très longtemps. Je ne suis même pas sûr qu’on aurait pu faire quoi que ce soit. peut-être, peut-être que si on m’avait emmené plus tôt chez un psy ça aurait pu changer la donne.

6 – hm… est-ce que tu veux mourir ?

2 – non, je veux juste la paix. il se trouve que parfois, mourir me semble être la seule façon d’obtenir la paix.

6 – je comprends que tu as besoin de paix. est-ce que tu as besoin d’autre chose ?

2 – j’ai besoin qu’on me laisse tranquille. qu’on arrête d’attendre de moi des choses que je ne suis pas capable de donner. je n’ai que deux ans ! on projette sur moi des pouvoirs et des moyens que je n’ai pas ! 

6 – est-ce que tu as besoin d’être accepté avec tes limites ? 

2 -… oui, je crois que c’est ça. Et j’ai l’impression que c’est trop.

6 – que c’est trop ?

2 – que j’ai trop de limites. qu’il faut s’occuper de moi tout le temps. je voudrais tellement ne coûter à personne. aucun impact.

6 – hm… j’entends que tu as besoin de légèreté

2 – mais c’est plus que de la légèreté en fait. J’ai besoin de dissolution. Je voudrais disparaître. Vanish comme un fantôme, flotter jusqu’au cinéma, me nourrir de fantasmes pour l’éternité. 

6 – je vois

2 – merci de m’écouter. 

6 – c’est normal

2 – on peut passer à quelqu’un d’autre

6 – tu es sûr ? 

2 – j’ai l’impression que c’est pas possible

6 – quoi ?

2 – ce que je veux. d’ailleurs je suis même pas sûr que c’est ce que je veux vraiment

6 – c’est quoi, ce que tu veux vraiment ? 

2 – je sais pas

6 – et si tu devais deviner ?

2 – l’art, je pense ? quelque chose de l’ordre de l’émotion chrétienne

6 – hm… c’est quoi ?

2 – c’est la paix existentielle. non paix ça va pas comme mot. la présence existentielle. oui voilà. la présence existentielle, c’est ça mon besoin. et je crois que c’est ça que j’appelle liberté. merci beaucoup. on peut passer à 3

3 – les femmes en avant-dernier !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *