Ceci n’est pas une détransition

note du rédacteur : ce texte est un texte important de mon blog. S’il vous parle ou vous touche, vous pouvez le partager autour de vous. Je savais que je reviendrais différent de ce voyage. Depuis quelques jours, quelque chose couve. Une éclosion se prépare, je vais naître/renaître à moi-même. Je l’ai sentie arriver, et… Poursuivre la lecture de Ceci n’est pas une détransition

Ma backstory poly

J’ai écrit un premier texte, très long. Dedans, il y avait toute l’histoire, toute mon histoire, et tous les prénoms. J’ai hésité à publier ce texte, j’hésite encore, mais pour cela il faudrait que je demande l’autorisation à chaque personne impliquée, et elles sont au moins une vingtaine. Alors, seul Valentin, mon partenaire d’honnêteté radicale,… Poursuivre la lecture de Ma backstory poly

les Enfants du Désordre #1

Un nouveau projet est en train de naître à l’intérieur de moi. Depuis que j’ai clos le cycle lierre et vigne, il y a enfin de l’espace dans mon cœur pour une nouvelle création. Quand j’ai décidé de m’installer à Angoulême début 2020, juste avant la pandémie mondiale, j’avais pour projet de faire de cette… Poursuivre la lecture de les Enfants du Désordre #1

Vincent

Aujourd’hui je m’occupe des cartes postales, et je n’en ai même pas achetée une pour toi. Ce blog est une longue lettre que je t’écris car je sais que tu me liras chaque jour. Tu es mon lecteur idéal, celui qui est loin et à qui je raconte ce qui se passe sans avoir besoin… Poursuivre la lecture de Vincent

les vagues

nous louons un bungalow au bord de l’océan, la terrasse est à trois pas de l’eau et on peut même s’y baigner. Cette proximité des vagues est un rêve pour moi. J’aimerais me lever près d’elles chaque jour de ma vie, leur inlassable roulement m’apaise, berce mes rêves anxieux. Avec l’écume la vérité se dépose… Poursuivre la lecture de les vagues

c’est la dernière fois

je commence à sortir de la dissociation. Hier au Kréyol Market la caissière m’a reconnu, et cela m’a ancré. Je me suis senti en lien, en habitude. Dans un monde où l’avion ne polluerait pas et serait gratuit, si je pouvais le prendre comme je prends le train, je serais sûr de revenir. Je pourrais… Poursuivre la lecture de c’est la dernière fois

qui suis-je sur l’île ?

L’avion a atterri avec une heure de retard, et moi je ne suis toujours pas là. Ce texte pour m’habiter, revenir à moi. J’accepte qu’il est difficile, douze ans plus tard, de te reconnaître. Mon corps pourtant reconnait ta chaleur, ta tendre caresse… Qui suis-je sur l’île ? Quand je t’ai quittée pour la dernière… Poursuivre la lecture de qui suis-je sur l’île ?